Réunion plénière de la Plate-forme grands carnivores de l’UE: Comparer les bonnes pratiques à travers l’UE

Choose your language:

La cinquième réunion annuelle de la Plate-forme de l’UE sur la coexistence entre les humains et les grands carnivores a été tenue à Bruxelles à la fin de mai. La Plate-forme réunit des représentants des organisations de propriétaires terriens, d’éleveurs, de chasseurs, de chercheurs et de conservateurs pour « promouvoir des voies et des moyens pour minimiser les conflits entre humains et grands carnivores et pour y trouver des solutions ». La réunion plénière est une opportunité pour les membres de la Plate-forme pour revoir chaque année le plan de travail et convenir du travail des années à venir.

L’agenda a commencé par une évaluation de la situation, un examen de la situation de grands carnivores à travers l’UE. Le Groupe de spécialistes des espèces de l’IUCN – l’Initiative pour les grands carnivores en Europe (LCIE) a effectué un exercice de collecte d’informations d’envergure en vue de rassembler et d’analyser les informations sur le nombre, le territoire de grands carnivores ainsi que les dommages et les menaces à la conservation. Une première version des résultats a été présentée aux membres de la Plate-forme, les résultats complets seront publiés dans le courant de l’année. En lien avec ce point, la Plate-forme a examiné la manière dont les mesures de protection étaient mises en œuvre dans l’UE et dont les Etats membres finançaient de telles mesures par des fonds nationaux ou européens.

Le travail de la plate-forme nationale et régionale de grands carnivores et la manière dont la Plate-forme de l’UE peut la soutenir, échanger avec elle et apprendre de celle-ci ont été également discutés. Un thème final à l’ordre du jour était l’examen des informations sur la peur et les risques associés aux grands carnivores. La Plate-forme a discuté de bonnes pratiques pour traiter la peur de grands carnivores.

Humberto Delgado-Rosa, Directeur Capital Naturel, DG Environnement qui copréside la réunion pour le compte de la Commission européenne a dit: « Le focus que ce groupe met sur la coexistence est très important. La Plate-forme appuie le dialogue constructif sans négliger les impacts socio-économiques. Nous comprenons bien qu’il y a une véritable difficulté liée à la présence de grands carnivores, notamment pour les gestionnaires de cheptels dans certains endroits et qu’un soutien ciblé est nécessaire. Avec la mise en place de plates-formes régionales dans de différents États membres, le rôle de la Plate-forme de l’UE prend de plus en plus d’importance pour relier ces initiatives dans les zones de conflit. »

Dr. David Scallan, haut responsable de la conservation auprès de FACE a affirmé: « La réunion était utile pour discuter de certaines évolutions importantes de la politique liée aux grands carnivores tout comme du travail portant sur le dernier statut de grands carnivores, entrepris par IUCN LCIE. Le retour de grands carnivores en Europe continue à présenter des défis pour de nombreux acteurs ruraux y compris les chasseurs et la Plate-forme permet des échanges de vues avec les principaux groupes d’intérêt ».

Le Conseil international de la Chasse et de la Conservation du Gibier (CIC), représenté par FACE lors de cette réunion a fait le point sur la table ronde de haut niveau de l’Assemblée générale du CIC, tenue à Madrid le 7 mai, intitulée « Faits ou Histories: Le loup au-delà du Petit Chaperon rouge ». Le panel s’est conclu par un appel à une plus grande flexibilité dans le développement de plans de gestion des loups au sein de l’UE et d’autres pays où leur retour est de plus en plus problématique.

Informations complémentaires sur la Plate-forme de l’UE sur la coexistence entre les humains et les grands carnivores:

La Plate-forme de l’UE sur la coexistence entre les humains et les grands carnivores est un groupement d’organisations représentant divers groupes d’intérêt qui sont convenus de mener une mission conjointe: « pour promouvoir des voies et des moyens de minimiser et, dans la mesure du possible, de trouver des solutions aux conflits entre les intérêts humains et la présence d’espèces de grands carnivores en échangeant des connaissances et en travaillant ensemble de manière flexible et ouverte, constructive et mutuellement respectueuse. » Vous trouverez plus d’informations sur le travail de la Plate-forme sous ce lien.

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *